Sunday, November 8, 2009

Noms oubliés / Forgotten names



Une part du charme mélancolique de ces photos de von Gloeden réside dans le mystère et l'anonymat qui entourent aujourd'hui les jeunes gens de Taormina.

Et pourtant, nous connaissons certains de leurs noms. Ils s'appelaient Vincenzo Lupicino, Peppino Caifasso, Pietro Caspani, Nicola Scilio, sans parler des jeunes filles, comme Maria, la nièce du curé de Castelmola (source: Pietro Nicolosi, L'Arte di Gloeden. Il Barone Fotografo, Edizione Giovanni Malambri, 1979). Il y avait aussi Pancrazio Bucini, Il Moro, modèle, ami et héritier du Baron...

Mais comment mettre des noms aujourd'hui sur les visages et les silhouettes qui peuplent les paysages arcadiens de von Gloeden ?  Au fil des livres et des pages web qui reproduisent aujourd'hui l'oeuvre de von Gloeden, plusieurs candidats possibles sont proposés pour le nom d'Il Moro, dont on sait qu'il fut ainsi surnommé parce qu'il ressemblait à un garçon d'Afrique du nord.

Un siècle plus tard, les modèles de von Gloeden sont devenus anonymes. Ils sont devenus des icones, les acteurs d'un monde fictif, d'un jeu de rôles, d'un théâtre du désir, d'une fantaisie d'esthète fortuné.

La poésie et la mélancolie de ces photos résident, à mes yeux, dans la présence de ces garçons de Taormina aux noms oubliés, dans ces visages et ces regards qui nous parlent aujourd'hui sans que nous puissions leur répondre.



For me, a part of the melancholic charm of von Gloeden's photographs lies in the mystery and in the anonymity that surround today these young men from Taormina.

Actually, we know the names of a few of them: Vincenzo Lupicino, Peppino Caifasso, Pietro Caspani, Nicola Scilio, we know also the name of Maria, the niece of the priest of Castelmola (reference: Pietro Nicolosi, L'Arte di Gloeden. Il Barone Fotografo, Edizione Giovanni Malambri, 1979). There was also Pancrazio Bucini, whose nickname was  Il Moro, von Gloeden's model, friend and heir.



How could we give names, today, to the faces and the figures we can see in von Gloeden's Arcadian landscapes ? Browsing contemporary books and web pages devoted to the Baron's photographic world, one can even find several possible models who could be Il Moro, this lad who got this nickname because he looked like a boy from North Africa...



These photographs are one century and a few years old... Von Gloeden's models are now anonymous. They became icons, actors in an imaginary world, actors in a roles game, in a theater of desire, in the fantasy of a wealthy aesthete.




The poetry and melancholy of von Gloeden's photographs, for me, are linked with these Taormina boys whose names are forgotten, with these faces and these eyes that tell us so many things today, while we are unable to answer them...

No comments: