Tuesday, February 23, 2010

Correspondance sur un portrait

(Collection privée)

"Cher Wilhelm von Gloeden,

Durant mon Grand Tour, en 1890, j'ai essayé de réunir autant de souvenirs que possible des lieux que j'ai visités, en Grèce et en Italie. Naturellement, j'ai acheté les photographies habituelles de Pompéi et du Vésuve, de Rome et de Florence, de Naples et de Venise. J'ai aussi trouvé dans une boutique à Rome des photographies uniques qui ont immédiatement attiré mon attention: des portraits de jeunes gens, des silhouettes d'éphèbes à demi-dénudés dans des paysages arcadiens ou dans des architectures et sur des terrasses attiques... J'ai acheté quelques unes de ces photographies, et j'ai trouvé votre cachet sur le revers: "Wilhelm von Gloeden, Taormina, deponiert".

J'apprécie particulièrement les portraits: vous avez un art unique pour capter la beauté d'un jeune homme, pour inviter à imaginer sa vie et ses sentiments à travers son visage.

Je suis intrigué par un portrait en particulier, un jeune homme avec une chemise blanche et un visage très brun, aux cheveux noirs et bouclés et au regard tout aussi sombre...

Je suis fasciné par son visage, par ce qu'il exprime, par sa beauté sauvage.... Il est si romantique... si rebelle...

Oui, vous l'avez deviné... Je suis tombé amoureux... de la photographie ? du jeune homme ? Peut-être les deux... S'il vous plait, cher Wilhelm, ne lui en dites rien... Mais s'il vous plait aussi, dites moi en plus sur lui: qui est-il ?

Mille mercis

Mike Y."

-------

"Cher Mr. Y.,

Merci pour votre adorable lettre... Je suis heureux que vous ayez trouvé certains de mes tirages photographiques à Rome. Vous avez bon goût, sans aucun doute... Et j'espère que mes photographies vous feront rêver longtemps, chaque fois que vous les regarderez, dans l'album de votre Grand Tour...

La photographie que vous évoquez représente l'un de mes modèles favoris, bien qu'il ne figure pas souvent sur mes clichés. 

Il est l'aîné d'une riche famille de paysans de Taormina et il a à présent la responsabilité des troupeaux de son père. Moutons et chèvres, il les conduit à travers les montagnes de Taormina, loin du village. Il connaît tous les sentiers, toutes les sources dans les montagnes. Il connaît aussi toutes les fleurs de la nature sauvage en Sicile, il sait les chansons et les mots qui peuvent calmer son troupeau...

C'est un garçon de Taormina, plein d'orgueil et de fierté, son visage, son regard, sa noblesse naturelle m'ont frappé moi aussi...

Prendre une photographie d'un garçon de Taormina dénudé est facile, faire un portrait qui montre une âme est plus difficile. Je suis heureux que vous compreniez ce que je veux dire...

Bien cordialement

Wilhelm von Gloeden"

Von Gloeden Archive, Letter from Mike Y. to W. von Gloeden, 05/01/1891, call number 1891/05/01/01; Letter from W. von Gloeden to Mike Y., 20/01/1891, call number 1891/20/01/06.

No comments: